• Matyca

J'ai appris à m'aimer le jour où je me suis libérée.

Mis à jour : 5 déc 2019

"Je vivais au rythme des traditions sans la moindre conscience d'avoir été formatée ..."

Glisse doucement sur le chemin de la vie sans croître,

Reviens à la case départ et recommence,

Rame sur ce radeau pour finalement échouer,

Retiens ton souffle de Vie pour ne pas étouffer,

Plus rien de vivant ne t'anime,

Tu t'éteins peu à peu et pourtant tu ne sens rien,

Tu reposes sur la banquise froide et glaciale,

Tu ne remarques plus le jour se lever, ni la nuit venue, celui-ci s'éteindre,

Tel un automate bien formaté, tu respires sans Vivre,

Comment m'Aimer ?

Pourquoi cette question se rappelle sans cesse à toi tout comme le souffle du vent effleure la feuille de l'arbre sournoisement ?

Il aura fallu une tempête et que tu te fracasses au sol pour réaliser :

Ce doux chemin t'a lobotomisée.

Tu n'as jamais vraiment existé.

A toi de Vivre maintenant !

Comment ???


N'avoir nulle part où aller et porter dix-mille clefs,

Savoir qu'il y a cette porte derrière laquelle tu pourrais enfin exister,

C'est comme si un rêve t'avait tenue éveillée pour survivre jusqu'à son seuil.

Et si rien de tout cela n'était vrai ?

Seule cette flamme t'anime pourtant,

C'est comme une évidence, un doux refrain qui te murmure : Révèle-toi !

Hier n'est plus,

Tu suis ce chemin dans l'obscurité,

Au risque de te perdre plus encore, tu avances vers cette femme déserte qu'il te brûle de connecter,

Tu sais, tu sens, tu ressens et à l'instant où tu fais le premier pas, tu brises tes chaines.

Rien n'est plus comme avant,

Tu prends conscience du souffle de Vie qui caresse ta peau avec délectation,

Tu admires ton corps comme si tu le rencontrais pour la première fois,

La gratitude inonde ton cœur : tu es Envie !

La découverte du monde commence : tu peux t'élever !

Tu es libre de t’aimer !

En un instant solennel, tu as choisis ce sentier peu emprunté et tu as couru vers ta Vie,

"Laisse tomber les masques" te criait ta conscience,

" Sois-toi, sois-celle, sois celle-là ! "

" Respire, vibre et chante ta Vie,

Ne t'assied plus sur ces schémas dans lesquels tu t'es perdue, cours vers le soleil et rayonne-toi!"

En ton for intérieur, une fleur éclos vers le firmament,

Tu te sens belle pour la première fois,

Tu te sens Femme pour l’éternité ...

Carine MATYSIAK

58 vues